Stéphane LABORDE – Théoricien de la monnaie

stephane labordestephane laborde

Stéphane LABORDE – Théoricien de la monnaie (1) (Podcast)

Stéphane LABORDE s’intéresse à la monnaie à partir d’aout 2007, peu avant la crise financière. Il se pose la question de savoir :

« D’où vient cette monnaie ? »

Après avoir creusé le sujet, remonté, il lance son blog et devient l’auteur de la TRM « Théorie Relative de la Monnaie ». (Wiki)

Il n’a pas de réelle bibliographie mais il y a de grosses publications sur son site (2).

TRM

TRM

Soulignons aussi le travail de David Chazalviel (3) qui à mis à disposition « la TRM pour les enfants » ou « la TRM en couleur » ; de François Jortay (4) qui a reformulé cette théorie en respectant l’approche de Stéphane Laborde et de Emmanuel Bultot (5).

(Je suis sûr que des articles sur la monnaie vont venir s’ajouter sur #Yololacrise pour vous éclaircir sur ce sujet essentiel.)

Je vous laisse faire connaissance avec lui au travers des vidéos ci-dessous et vous faire un avis sur le personnage et son avis sur la monnaie :

Nota : Attention, c’est un peu technique et il faut s’accrocher un peu pour tout suivre (mais sans mathématique complexe).

 

Comprendre la théorie relative de la monnaie avec Stéphane Laborde :

TRM : Quantitatif et Relatif, les 4 référentiels :

Révolution monétaire : débat entre Etienne Chouard, Stéphane Laborde et Jean-Baptiste Bersac :

 

Texte de Stéphane LABORDE (2) :

“Quand un homme participe à un système, il en découvre progressivement non-seulement les règles, mais aussi les conséquences de l’utilisation de ces règles. Ainsi un homme souhaitant jouer aux échecs, commence à en apprendre les règles, et en pratiquant le jeu il affine sa compréhension de ces règles, tout en comprenant les forces du jeu lui-même qui dépend de ces mêmes règles, mais ne sont pas les règles.

De la même façon en Sciences, et en Science Physique particulièrement pour prendre un exemple, c’est par l’expérience accumulée, la mesure et la vérification, les hypothèses, que peu à peu, l’homme a acquis des connaissances sur des Lois de l’Univers, comme la gravitation ou l’électromagnétisme, et comprend mieux alors comment ces règles impliquent certaines forces. Il ne faudrait pas alors penser qu’il a fini cet apprentissage de ces Lois, ni qu’elles ont une forme définitive, mais comprenant mieux l’Univers grâce à elles, il améliore son potentiel d’action avec l’Univers, maîtrise l’énergie, l’électricité, comprend la gravité, et peut faire ainsi beaucoup plus en accord avec ces Lois bien comprises, sans s’éloigner du nécessaire rapport à l’expérience.

Ainsi va l’économie et son fondement qui repose dans son fonctionnement sur une unité de mesure des valeurs économiques : l’unité monétaire. L’homme naît, vit et apprend à comprendre puis à utiliser les valeurs économiques, et doit désormais apprendre à reconnaître la nature de ce que signifie une unité de mesure, tout comme il l’a appris dans les autres sciences.

Mais en économie le code monétaire n’est pas imposé par un Univers déjà là, mais choisi et développé par l’homme qui produit conformément à ce code la monnaie qu’il souhaite utiliser.

J’ai voulu par un échange avec le 4ème singe, participer de l’éveil de ceux qui commencent à percevoir qu’il y a là un élément fondamental à comprendre, et que l’on peut approcher par la Théorie Relative de la Monnaie, qui révèle la nature de l’influence du code monétaire pour les hommes qui choisissent consciemment ou inconsciemment une monnaie, démontre, dans cet espace, la forme du code d’une monnaie libre.

Cette compréhension une fois acquise, le monde économique n’est plus du tout perçu de la même façon, et les conséquences du choix par un homme d’une monnaie fonctionnant selon tel ou tel code, peut se vérifier par l’expérience, et s’effectuer alors ainsi de façon tout à fait consciente. On peut ainsi envisager de se libérer des nuisances qui sont un effet de la cause fondamentale constituée par l’ignorance de la nature du code monétaire utilisé.

On pourra ainsi, via de prochaines contributions, aller au delà de cette base, pour trouver et comprendre les causes de nuisances visibles, puis enfin, comprendre que l’on peut, immédiatement et sans attendre, adopter une monnaie dont le code élimine progressivement et définitivement ces nuisances via l’élimination de leurs causes, et éviter ainsi aux générations futures de subir des effets nuisibles de même nature.

Afin que l’économie soit l’outil utilisé par l’homme, et pas que l’homme soit l’outil travaillé par l’économie pour on ne sait quelle finalité.”

 


 

Be Sociable, Share!

Be the first to comment on "Stéphane LABORDE – Théoricien de la monnaie"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*